Sélectionner une page

Les étudiants de l’IUT GEII, quadruples champions de France de robotique, sont mis à l’honneur pour leurs dernières performances. Et nous éclairent sur ces métiers de demain.

La révolution technologique est toujours en cours, et avec elle, un grand bouleversement de la place de l’humain dans l’exécution des tâches domestiques et professionnelles. Bref, des métiers et un emploi en profonde mutation. Certains émerveillés, d’autres inquiets, personne en tout cas ne reste indifférent à l’émergence des robots. Et ce d’autant qu’ils semblent inexorablement devoir pénétrer de plus en plus notre quotidien.

Actuellement en plein essor, le secteur de la robotique est pourtant finalement assez méconnu non seulement du grand public mais aussi plus particulièrement des jeunes auxquels pourtant il offre de belles perspectives professionnelles.

Les étudiants toulonnais, qui viennent de décrocher leur quatrième titre national à la coupe de robotique des IUT GEII, sont donc aujourd’hui mis à l’honneur, afin de contribuer à donner plus de visibilité à cette filière technologique de l’IUT de Toulon. Histoire de mettre en lumière des performances hors du commun et un avenir à portée de bras au sein d’un de ses cursus de formation en robotique.

« Alice » joue au tennis

Un événement festif et fédérateur organisé en partenariat avec l’association La Ménagerie Technologique et l’ENS Cachan dont l’objectif est de sensibiliser le grand public à ce domaine scientifique et technologique et d’attirer les plus jeunes vers ces filières à fort potentiel. L’occasion aussi pour les quadruples champions de France de revenir sur leur participation et de faire une démonstration d’Alice – au pays des merveilles technologiques -, le robot qui vient de leur permettre de décrocher ce nouveau titre.

Organisé depuis 2002, le concours rassemble chaque année près de 130 étudiants venus de tous les IUT de France. Et durant deux jours, une cinquantaine d’équipes s’affrontent lors de joutes amicales mais compétitives. La règle : un robot de chaque côté de la piste avec pour objectif d’envoyer un maximum de balles de tennis dans le camp adverse, sans y entrer et sans jamais contrôler plus d’une balle à la fois.

« La coupe de robotique des IUT GEII est l’aboutissement d’un an de travail pour les étudiants et permet de mettre en oeuvre concrètement les compétences techniques enseignées en GEII », explique Valentin Giespour l’université de Toulon. L’occasion aussi pour les citoyens d’appréhender les chambardements dont on ne perçoit que les prémices en participant à la réflexion. Un défis que les étudiants toulonnais ont commencé à bien relever.

Thierry Turpin